Norton Blog

« Retour au Blog Norton

Raisons pour lesquelles le Wi-Fi public gratuit n'est pas aussi sécurisé que vous le pensez

by Brian Cody

On l'a tous déjà fait. Au moins une fois, mais probablement beaucoup plus. Peut-être quotidiennement. Peut-être même toutes les heures. Mais ce n'est pas parce que tout le monde utilise une connexion Wi-Fi publique gratuite que vous devez le faire vous aussi.

On l'a tous déjà fait. Au moins une fois, mais probablement beaucoup plus. Peut-être quotidiennement. Peut-être même toutes les heures. Mais ce n'est pas parce que tout le monde utilise une connexion Wi-Fi publique gratuite que vous devez le faire vous aussi.

À chaque fois que vous vous connectez à un réseau Wi-Fi public gratuit, vous devriez plutôt écouter la petite voix dans votre tête qui dit "Est-ce qu'il est sécurisé ?". Parce que vous savez qu'il ne l'est pas du tout. Vous n'êtes pas seul dans ce cas. Les réseaux Wi-Fi publics sont partout : dans les cafés, les aéroports, les restaurants, les trains et les centres commerciaux. Le Wi-Fi gratuit est devenu monnaie courante. Les gens s'inquiètent de leur sécurité sur des points d'accès Wi-Fi non sécurisés mais comme vous, ils se connectent quand même.

Voici les raisons pour lesquelles vous ne devriez plus vous connecter au Wi-Fi public sans utiliser de VPN comme Norton WiFi Privacy, qui sécurise vos informations confidentielles en les chiffrant.


Vous utilisez le Wi-Fi tous les jours ?

Réfléchissez : combien de fois par jour êtes-vous en ligne ? Pour certains d'entre nous, la réponse est constamment. Pensez également au temps que vous passez sur un réseau Wi-Fi non sécurisé parce que vous êtes hors de chez vous et que ce réseau est disponible et vous permet de ménager votre forfait de données.

Utilisateurs connectés à un réseau Wi-Fi public :

  • 22 % des personnes interrogées ont accédé à leurs informations bancaires/financières

  • 49 % des consommateurs se sont connectés à leurs comptes de réseaux sociaux 

  • 33 % ont partagé des photos ou des vidéos

  • 61% se sont connectés à leur compte de messagerie personnel

Source : Rapport Norton WiFi Privacy


Toutes ces habitudes quotidiennes en ligne, effectuées sur un Wi-Fi public gratuit ou un réseau Wi-Fi non sécurisé, mettent en péril vos informations confidentielles. Toutes les informations diffusées sur un Wi-Fi public non sécurisé sont facilement visibles par les personnes utilisant le même réseau. Il suffit de connaître les astuces simples que les cybercriminels utilisent pour vous espionner en ligne.

Espionnage sur le Wi-Fi public

La menace la plus fréquente envers vos informations personnelles est l'utilisation d'une attaque de type "Man-in-the-middle" (MiTM) réalisée par les pirates informatiques pour espionner vos données lors de leur transfert d'un point A (votre appareil) vers un point B (un site web).

Une attaque MiTM est rendue possible lorsque le pirate a accès à un routeur Wi-Fi peu ou non sécurisé. Le réseau Wi-Fi vulnérable peut être un réseau public ou domestique. Le pirate y a accès tant qu'il se trouve dans le périmètre du Wi-Fi. Il utilise des outils spécifiques pour analyser le routeur à la recherche de points vulnérables, comme les mots de passe faibles ou par défaut, ou encore de failles de sécurité dues à un routeur dépourvu de sécurité de base. Lorsque le pirate trouve un point vulnérable, il utilise des outils largement accessibles pour se placer entre les points A et B et intercepter les informations qui transitent entre les deux (les informations de compte bancaire, les numéros de carte de crédit ou les identifiants de réseaux sociaux).


Utiliser un réseau privé virtuel (VPN)

Le seul moyen d'éviter d'être victime d'une attaque MiTM est de ne jamais se connecter au réseau Wi-Fi public gratuit ou d'utiliser un VPN. Ces réseaux virtuels chiffrent ou rendent confidentielles les informations qui transitent depuis ou vers l'appareil lorsque vous utilisez le Wi-Fi.

Les VPN semblent être la solution parfaite pour éviter le vol de vos identifiants lorsque vous êtes connecté en Wi-Fi. Ils le sont, mais uniquement si vous connaissez leur existence.

Selon le Rapport Norton WiFi Privacy de 2016, seuls 18 % utilisent un VPN lorsqu'ils se connectent à un réseau Wi-Fi public. Pourtant, le fait que plus de 91 % d'entre eux pensent être susceptibles de se faire voler leurs informations personnelles après les avoir saisies sur un réseau Wi-Fi public nous amène à nous demander pourquoi les VPN sont aussi peu utilisés. Ce phénomène pourrait s'expliquer par un manque de sensibilisation. Si le prix est également un problème, il serait judicieux pour ces personnes d'évaluer le risque d'un vol d'identité par rapport à leur désir de protéger leurs informations confidentielles sur les points d'accès Wi-Fi publics.


Utiliser Norton WiFi Privacy sur plusieurs appareils, Mac et PC

En 2016, l'application Norton WiFi Privacy VPN est lancée sur Google Play et l'App Store d'Apple pour protéger les utilisateurs de smartphones et tablettes sur les réseaux Wi-Fi publics. La nouvelle version de Norton WiFi Privacy fournit à présent le même niveau de sécurité pour les utilisateurs d'ordinateurs Mac et PC en chiffrant l'intégralité des informations reçues et envoyées lorsque vous vous connectez à Internet sur un réseau Wi-Fi public. En savoir plus sur Norton WiFi Privacy peut permettre de protéger vos appareils lors de connexions à des réseaux Wi-Fi non sécurisés, et faire taire cette petite voix dans votre tête qui demande si ce réseau public est sécurisé. 

Comment éviter les dangers liés aux réseaux Wi-Fi publics gratuits? En savoir plus.

Ce billet a été publié le ven. mai 12, 2017, sous blog , mobile safety , online safety et online security

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS ?

Suivez-nous pour connaître les dernières actualités, astuces et mises à jour.