Norton Blog

« Retour au Blog Norton

10 conseils pour protéger vos enfants

by Norton_Team

Savez-vous qui votre fils a en ligne de mire dans Call of Duty ? Quelles informations vos enfants divulguent-ils sur eux-mêmes ? Et en tant que parents, quelle peut être votre intervention ? Voici 10 conseils à suivre pour assurer la sécurité de vos enfants sur Internet.

 

1. N’ayez pas peur d’Internet

Internet est une ressource fantastique. C’est l’occasion d’amitiés internationales, d’apprentissages sans limites et de nombreuses formes de création, de connexion et de partage. Pour vos enfants, ce n’est pas seulement leur terrain de jeu, mais un outil d’éducation, une source de divertissement et la principale façon dont ils communiquent avec leurs amis. Profitez de ce potentiel.

2. Formez-vous et formez vos enfants

Savoir, c’est pouvoir. Vous avez peut-être le sentiment d’en savoir moins que vos enfants en matière de technologie, mais il est de votre responsabilité de leur apprendre à utiliser Internet en toute sécurité et à être des citoyens numériques responsables. Informez-vous et informez vos enfants.

Suivez les tendances

Selon le rapport de 2014 Children and Parents: Media Use and Attitudes de l’Ofcom :

  • La plupart des enfants âgés de 8 à 15 ans possèdent trois appareils ou plus.

  • 70 % des enfants âgés de 5 à 15 ans ont accès à des tablettes à la maison ; près de la moitié disposent de leur propre tablette.

  • 40 % des enfants et adolescents de 5 à 15 ans et presque 80 % des adolescents de 12 à 15 ans ont un téléphone.

  • Les ados de 12 à 15 ans passent plus de temps en ligne qu’à regarder la télévision. 

Apprenez avec vos enfants

Sachez quels sites, quelles applications et quels jeux sont appropriés pour chaque âge. Renseignez-vous pour connaître les contrôles parentaux utilisables sur vos routeurs, navigateurs et appareils, et apprenez à les utiliser. Comprenez les risques et les bénéfices. Demandez à vos enfants de partager avec vous leurs connaissances technologiques (probablement plus vastes que vous ne le soupçonnez).

Intéressez-vous à ce que vos enfants font en ligne

Demandez-leur de vous montrer les jeux, les applications et les sites qu’ils utilisent, et avec qui ils discutent. Passez du temps ensemble sur Internet : jouez à Angry Birds, créez une pizza virtuelle ou nourrissez un Moshy Monster.

 

3. Parlez à vos enfants, et échangez régulièrement avec eux

Encouragez une discussion continue, régulière et ouverte sur leur vie en ligne. Demandez-leur ce que font leurs amis en ligne, quels sont les jeux du moment, ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas, et pourquoi.

Dites-leur d’être prudents

Expliquez-leur que ce n’est pas une question de contrôle, mais de sécurité. Ils montreront peut-être de l’impatience et les ados lèveront les yeux au ciel, mais insistez.

Assurez-vous qu’ils comprennent les risques de la divulgation d’informations personnelles

Expliquez ce qui peut se passer s’ils révèlent trop de choses sur eux.

Demandez-leur de venir vous consulter s’ils ont un problème

Assurez-les que vous écouterez et traiterez leur problème avec calme, sans les blâmer ni surréagir.

4. Mettez-vous d’accord sur des limites claires, et appliquez-les

Même si vous bloquez les derniers jeux de guerre ou jeux pour adultes chez vous, ils seront peut-être accessibles chez les amis de votre enfant. Les enfants peuvent aussi facilement se connecter en
ligne sans supervision à travers leur smartphone.

Mettez-vous d’accord sur :

  • Quels sites votre enfant a le droit de consulter.

  • Comment il doit se comporter.

  • Combien de temps il peut passer en ligne.

  • Que faire s’il est confronté à quelque chose qui le met mal à l’aise ou le contrarie. 

  • Comment traiter les informations personnelles.

  • Comment être socialement responsable lors de l’utilisation de la messagerie électronique, de la messagerie instantanée ou des jeux.  

Supervisez activement vos enfants jusqu’à ce que qu’ils aient bien intégré votre message sur la sécurité et qu’ils aient développé la capacité de se protéger et de protéger autrui. Même à ce moment-là, continuer à vérifier de temps en temps.

Avec les adolescents, préparez-vous à négocier. En cas de transgression (et il y en aura), appliquez la sanction convenue.

Vous ne pouvez pas être présent 24 h/24, et les logiciels de surveillance et de filtrage peuvent être désactivés par un enfant déterminé et à l’aise en informatique. (Le contraire peut aussi se produire, comme j’en ai fait l’expérience lorsque mon ado m’a bloqué l’accès à mon propre ordinateur.)

 

5. Pensez sécurité

Examinez les paramètres de sécurité disponibles sur votre navigateur, votre moteur de recherche et vos appareils, ou installez un logiciel de contrôle parental.

Gardez votre réseau domestique protégé et utilisez un mot de passe fiable sur votre routeur. Gardez vos logiciels à jour sur tous les appareils. Encouragez votre enfant à créer des mots de passe fiables, et à ne les partager avec personne, pas même ses amis.

Expliquez comment savoir si un site Web est chiffré (chercher le symbole de cadenas ou « https »).

Fermez toujours la session et verrouillez vos appareils. Assurez-vous que vos enfants font de même.

Expliquez ce qu’implique le caractère public d’un accès Wi-Fi public.

6. Abordez les réseaux sociaux

Prenez le temps de passer en revue avec vos enfants les paramètres de confidentialité et de sécurité de leurs comptes Facebook®, Twitter™, notamment pour déterminer qui peut voir leurs messages et leurs images.

Expliquez comment bloquer les gens, supprimer des messages et éviter que des amis révèlent votre identité sur des photos sans votre permission. Insistez sur l’importance d’envoyer et d’accepter avec soin les demandes d’ajout à la liste d’amis. Votre adolescent ne sera pas d’accord, mais ce qui compte est la qualité et non la quantité.

Faites-lui bien comprendre qu’une fois les messages et les photos en ligne, il ne pourra plus contrôler qui les voit ni comment ils sont utilisés.

Parlez-lui de la cyberintimidation et des réactions appropriées.

7. Apprenez aux enfants à protéger leur confidentialité et leur sécurité

Même dans une société « toujours connectée », 9 personnes sur 10 de la génération Y trouvent que trop d’informations personnelles sont partagées, selon le rapport Millenials in Adulthood de Pew Research.

Habituez vos enfants à penser avant d’envoyer ou de cliquer. Assurez-vous qu’ils connaissent les principes suivants :

  • Ne pas rencontrer en personne quelqu’un qu’ils ont « rencontré » en ligne.

  • Ne pas ouvrir des messages électroniques de quelqu’un qu’ils ne connaissent pas.

  • Ne pas cliquer sur des liens suspects ou des pièces jointes suspectes.

  • Ne jamais donner d’informations personnelles sans votre permission.

  • Ne pas répondre aux messages injurieux ou suggestifs.

Apprenez à vos enfants à être conscients des traces numériques qu’ils laissent. Assurez-vous qu’ils comprennent qu’ils ne sont jamais vraiment anonymes en ligne et que rien ne peut être complètement effacé : cela reste toujours quelque part dans le cyberespace.  

 

8. Cultivez le respect de la réputation

Demandez-leur de penser au type d’image qu’ils se façonnent. Encouragez-les à bien réfléchir avant de poster quoi que ce soit d’embarrassant ou de controversé. Ce qu’eux et leurs copains trouvent amusant aujourd’hui pourrait se transformer demain en
casseroles. Des amitiés peuvent être perdues, des relations amoureuses détruites et des employeurs potentiels rebutés par un message ou un cliché irréfléchis, et même par des commentaires faits par des amis en ligne sur leur « mur ».

Et demandez-leur de ne pas trop en faire en matière de « selfies ». Les selfies outranciers peuvent être perçus comme narcissiques et prétentieux, et peuvent parfois divulguer trop d’informations.

9. Évitez d’utiliser des logiciels de partage de fichiers

Parlez à vos enfants des risques du téléchargement illégal. Les sites de partage de fichiers accèdent à votre ordinateur et peuvent y déposer des virus, des logiciels malveillants et des liens vers des sites nuisibles, sans parler de la tentation des jeux, des vidéos et de la musique. 

En outre, vous pouvez finir par devoir payer la facture de tout ce que votre enfant télécharge.

10. Soyez un modèle

Les enfants apprennent par l’exemple. Si vous passez des heures collé à votre ordinateur à parler de vous au monde entier, à jouer jusqu’au matin ou à télécharger des fichiers sur des sites douteux, il est probable qu’ils feront de même.

 

Récapitulons.

Être parent à l’âge numérique n’est pas une sinécure. Dans un environnement qui évolue rapidement, il est difficile de suivre et de trouver l’équilibre entre la sécurité de votre enfant et son autonomie. En appliquant les 10 conseils ci-dessus dès maintenant, vous serez mieux équipé pour relever ce défi.

Parents, ceci est un jeu dont vous êtes les héros.

Protégez vos enfants pendant qu’ils explorent le monde numérique sur leurs ordinateurs, tablettes et smartphones avec une protection allant jusqu’à 10 appareils et des fonctions de protection familiale offertes par Norton Security Premier.

Pour rester serein, n’oubliez pas de sauvegarder vos données en utilisant le stockage dans le cloud !

 

Ce billet a été publié le jeu. juin 16, 2016, sous family security , online safety tips , online security tips , online threats et parental control software

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS ?

Suivez-nous pour connaître les dernières actualités, astuces et mises à jour.