Sécurité des enfants

Qu'est-ce que le cyberharcèlement ?


Rédigé par un(e) employé(e) de Symantec

 

Les activités sociales en ligne ont des bons et des mauvais côtés. Elles ont ouvert une nouvelle ère en matière de communication et ont simplifié nos vies, mais elles présentent également des effets négatifs.

Par exemple, le cyberharcèlement a des conséquences dévastatrices pour les jeunes. Il consiste à insulter ou à rabaisser quelqu'un au moyen de communications en ligne. Il s'agit d'un délit qui ne se limite pas à la cour d'école. Avec les progrès technologiques, le cyberharcèlement s'est développé au fil du temps.

À la différence du harcèlement, le cyberharcèlement ne requiert ni force physique ni face à face. Toute personne disposant d'une connexion Internet et d'un appareil peut harceler quelqu'un en ligne. Il peut avoir lieu à tout moment, 24 h/24, 7 j/7. Dans la mesure où de nombreuses plates-formes ne font pas l'effort de vérifier les identités, le cyberharceleur peut choisir un pseudo et rester anonyme.

Les enfants étant la principale cible du cyberharcèlement, ce problème est une priorité pour les adultes et les directeurs d'établissement scolaire. Des expériences traumatiques peuvent avoir des conséquences psychologiques profondes chez un enfant et laisser des cicatrices à vie. Les enfants ont du mal à répondre en cas de harcèlement, et lorsqu'ils réagissent, ils ne comprennent pas toujours les conséquences de leurs actes. Le cyberharcèlement a mené de nombreux jeunes à la dépression, à l'isolement, et dans certains cas, au suicide.

Il existe de nombreuses méthodes de cyberharcèlement. Voici une liste de termes qui définissent les différents types de cyberharcèlement :

  1. Outing

    Un outing est un acte délibéré qui consiste à embarrasser ou à humilier publiquement un individu en publiant en ligne des informations privées, sensibles ou embarrassantes le concernant. Les informations révélées peuvent être insignifiantes ou sérieuses. Dans tous les cas, la victime peut en être gravement affectée.

  2. Intrusion sur un profil de réseau social

    Cette méthode constitue un délit grave. Dans ce cas, un individu accède au compte de réseau social de la victime et se fait passer pour elle afin de faire une plaisanterie ou de compromettre sa réputation. Cette méthode peut avoir des conséquences graves, car une fois le contenu en question devenu public, il est très difficile de le supprimer et de rétablir la réputation numérique de la victime.

  3. Dénigrement

    Le dénigrement consiste à partager ou à publier des informations cruelles sur un enfant en ligne pour compromettre sa réputation ou ses amitiés, au moyen notamment de photos, vidéos et captures d'écran personnelles. La personne qui partage ces informations est généralement un ami ou une connaissance de la victime.

  4. Trolling

    Le trolling est une forme de cyberharcèlement qui consiste à insulter un individu en ligne afin de le provoquer suffisamment pour obtenir une réponse. Généralement, ces attaques sont personnelles et provoquent la colère de la victime, qui finit par riposter et se comporter de manière inappropriée.

  5. Trickery

Cela consiste à gagner la confiance de l'enfant de telle sorte qu'il révèle ses secrets ou des informations embarrassantes, que le cyberharceleur publie sur Internet aux yeux de tous. La personne se fait passer pour un ami proche et un confident et donne à l'enfant un sentiment de sécurité trompeur avant de trahir sa confiance.

En cas de cyberharcèlement, les parents doivent en premier lieu rester attentifs et calmes. D'après certaines études, un pourcentage élevé d'enfants ne souhaitent pas informer leurs parents qu'ils ont été victimes de cyberharcèlement, car ils ont peur de ne plus être autorisés à utiliser Internet. Parlez du cyberharcèlement à vos enfants. Ils doivent savoir que ce problème est fréquent. Apprenez-leur les notions de base de la sécurité en ligne et maintenez le dialogue avec eux au quotidien et en ligne.

Pour assurer la sécurité de vos enfants en ligne, pensez également à installer un système de sécurité fiable sur tous les appareils qu'ils utilisent. Norton Family Premier permet à vos enfants d'explorer le Web en toute confiance et vous permet de savoir quels sites ils consultent. Il offre des outils qui bloquent le contenu inapproprié et vous permettent de suivre les activités de votre enfant sur Facebook lorsqu'il s'y connecte depuis son PC. Le système de sécurité empêche également votre enfant de divulguer par inadvertance des informations sensibles à partir de son ordinateur, notamment des numéros de téléphone, son adresse, son adresse électronique et le nom de son école. Il vous informe aussi lorsque votre enfant tente de consulter un site bloqué. Vous pouvez en outre consulter les SMS qu'il envoie et reçoit. Il vous permet de consulter l'ensemble de ces informations sur votre appareil mobile Android, afin de connaître les activités de votre enfant lors de vos déplacements.

Comme tout problème, il faudra du temps pour éradiquer le cyberharcèlement. Toutefois, il existe toujours une solution, à condition d'agir avec calme.


Exclusion de responsabilité et références :
Symantec Corporation, leader mondial de la cybersécurité, aide les organisations, les administrations et les particuliers à protéger leurs données les plus importantes, où qu'elles se trouvent. Plus de 50 millions de personnes, dont des familles, s'en remettent à Norton et à la plate-forme de sécurité numérique complète LifeLock pour assurer la protection de leurs informations personnelles, de leurs appareils, de leurs réseaux domestiques et de leur identité.

Copyright © 2018 Symantec Corporation. Tous droits réservés. Symantec, le logo Symantec, le logo en forme de coche, Norton, Norton by Symantec, LifeLock et le logo Lockman sont des marques commerciales ou des marques déposées de Symantec Corporation ou de ses filiales aux États-Unis et dans d'autres pays. Firefox est une marque commerciale de Mozilla Foundation. Google Chrome et Android sont des marques commerciales de Google, LLC. Mac, iPhone et iPad sont des marques commerciales d'Apple Inc. Microsoft et le logo Windows sont des marques commerciales de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Le robot Android est une reproduction et/ou une modification de l'œuvre créée et partagée par Google et est utilisé en accord avec les conditions décrites dans le contrat d'attribution Creative Commons 3.0 Attribution License. Les autres noms de sociétés et noms de produits sont des marques déposées ou des marques commerciales de leurs détenteurs respectifs.