La protection de nos enfants sur Internet est un défi dont la complexité s'accroît chaque jour. Il y a encore quelques années, les parents s'inquiétaient surtout des risques liés au fait de "parler avec des inconnus" et des prédateurs en ligne. Récemment, une recherche du Berkman Center a rétrogradé les prédateurs en ligne dans une catégorie de risque bien moins élevée, mais il demeure encore de nombreux risques sur lesquels nous nous devons d'éduquer nos enfants. Ces risques peuvent être classés en trois groupes.

Cybercriminalité

La première catégorie est celle de la cybercriminalité, à savoir les menaces occasionnées par des inconnus motivés par l'appât du gain. Qu'elle prenne la forme de virus informatiques, Chevaux de Troie, d'attaques de phishing ou de spams, la cybercriminalité continue d'évoluer d'une année sur l'autre. Il est vital pour les parents de ne pas se laisser déborder par les différentes menaces. Ceci peut s'avérer décourageant, en particulier si vous n'êtes pas calé en informatique ou ne savez pas où chercher de l'aide. Heureusement, plusieurs procédures permettent d'éloigner la cybercriminalité sous toutes ses formes de votre ordinateur, de votre réseau domestique et des informations appartenant à votre famille. Suivez vous-même ces conseils, puis transmettez-les à vos enfants.

1. Utilisez une suite de sécurité Internet, telle que Norton 360 ou Norton Internet Security sur tous vos ordinateurs. En effet, un simple antivirus n'est pas suffisant pour assurer votre protection. Vous avez besoin d'un firewall complet, d'un antispyware et de toute autre protection qu'une suite peut offrir.

2. Maintenez votre réseau domestique sécurisé par un bon mot de passe et par des paramètres de sécurité.

3. Apprenez à éviter de cliquer sur les liens, de répondre aux publicités et d'ouvrir les messages provenant d'une personne inconnue ou les messages qui semblent suspects. Prenez le temps d'appeler votre ami ("C'est toi qui m'as envoyé ce lien ?") ou de saisir vous-même l'URL de votre banque. Faites preuve de sagesse en ne tombant pas dans ces pièges d'ingénierie sociale.

4. Utilisez un bon mot de passe (unique et complexe) sur tous les comptes et tous les périphériques. Vos deux mots de passe les plus importants sont celui de votre compte de messagerie et celui de vos comptes sociaux. En effet, si un pirate prend le contrôle de votre réseau social, il est en mesure de tromper vos amis. S'il détient votre mot de passe de messagerie, il peut réinitialiser le mot de passe de tous vos autres comptes au moyen de l'omniprésent "J'ai oublié mon mot de passe".

5. Parlez à vos enfants des moyens d'éviter la cybercriminalité. Ils se doivent d'être aussi prudents que vous. Il est également important qu'ils sachent qu'ils peuvent vous parler lorsqu'ils font une erreur en ligne, telle que se laisser berner par une escroquerie ou télécharger un programme dangereux dans l'ordinateur. De nombreux enfants ont une maîtrise technique suffisante pour se rendre compte qu'ils ont téléchargé un virus, mais seuls quelques-uns avouent facilement leur erreur à leurs parents.

Cyberintimidation

La deuxième catégorie couvre le tort que peut subir votre enfant de la part de personnes qu'il connaît. En général, il s'agit de cyberintimidation, la nuisance en ligne la plus courante à laquelle nos enfants ont à faire face. Les statistiques varient, mais au moins 20 % d'enfants reçoivent des messages de harcèlement, de haine ou d'insulte par les réseaux sociaux, le courrier électronique, la messagerie instantanée, les vidéos et les SMS.

Il est intéressant de noter que, contrairement à son équivalent non technique, la cyberintimidation permet une inversion des rôles pratiquement instantanée. La victime peut tout simplement devenir elle-même tortionnaire en répondant à un message hostile par un autre débordement verbal.

Il y a beaucoup à faire dans les écoles et les communautés en ligne pour encourager la courtoisie et la gentillesse sur le réseau. Nous devons également mettre en place des réponses appropriées lorsqu'un enfant est confronté à la cyberintimidation.

6. Conseillez à vos enfants de ne jamais divulguer leur mot de passe, pas même à un ami proche. S'ils pensent l'avoir fait, demandez-leur de changer de mot de passe.

7. Apprenez à vos enfants à se déconnecter des ordinateurs lorsqu'ils ont terminé leur travail, même à la maison. Ceci empêchera un ami ou un membre de la fratrie de publier ou d'utiliser la messagerie sous leur compte, même pour plaisanter.

Si votre enfant est victime de cyberintimidation, apprenez-lui à ne pas répondre, à conserver une copie de tous les messages et à les signaler à l'établissement scolaire ou au site Web. Si le message contient des menaces, signalez-le à la police. Si vous signalez une cyberintimidation à l'établissement scolaire, veillez à suivre l'affaire en personne et à demander à l'école un plan écrit sur les mesures qui vont être prises. La plupart des pays ont mis en place des lois contre cette forme d'abus et les établissements sont dans l'obligation de résoudre le problème lorsqu'ils en ont été informés.

Réputation en ligne

La troisième catégorie de risques est celle du tort que l'on se fait à soi-même. Celle-ci peut adopter de nombreuses formes, notamment le "sexting" (envoi de contenu sexuel par photo, vidéo ou SMS), la publication d'informations ou d'images de nature privée, embarrassante ou controversée, voire même le fait d'omettre de définir des paramètres de confidentialité.

Le "sexting" n'est certainement pas ce que nous souhaitons voir nos enfants pratiquer. Les lois sur la pédopornographie peuvent exiger des enseignants, des parents et des forces de l'ordre qu'ils interviennent s'ils ont connaissance de ces messages. Les enfants peuvent penser qu'ils partagent ces images dans le cadre d'une relation privée, mais le destinataire finit trop souvent par partager lui-même les images pour différentes raisons. La relation peut avoir pris fin, le destinataire peut chercher à se faire valoir auprès de ses amis, ou encore un ami peut avoir vu les images sur le téléphone et les avoir transférées à d'autres personnes. (Encore une raison de mettre en place un mot de passe sur tous les appareils !)

"Réputation en ligne" est un terme qui désigne toutes les informations vous concernant disponibles sur Internet, qu'elles soient accessibles par le biais d'une recherche ou par la consultation de votre profil sur un réseau social. Ce portrait composite de vous peut servir de dossier numérique et raconter une histoire déformant la réalité de ce que vous êtes. Combien de fois avons-nous entendu parler de jeunes ayant sabordé leur avenir universitaire, professionnel et amoureux à cause de publications stupides, de photos de consommation d'alcool ou de leur appartenance à des communautés en ligne douteuses.

La question de la confidentialité sur Internet constitue une préoccupation de plus en plus importante pour de nombreuses personnes. Chacun doit prendre les mesures nécessaires pour protéger ses informations personnelles en sécurisant ses comptes en ligne, en limitant la quantité d'informations publiées dans des forums publics et en résiliant les services en ligne inutilisés ou indésirables. Nos vies sont documentées en public à un point de plus en plus gênant. Il vous suffit de lancer une recherche en ligne sur vous-même pour obtenir vos résultats sportifs, des informations sur votre emprunt immobilier et vos photos balisées sur votre réseau social. Les informations privées peuvent trouver de nombreuses utilisations irritantes et nuisibles. Il devient donc de plus en plus utile de rester vigilant sur les questions de confidentialité et de transmettre ces conseils et habitudes à vos enfants.

8. Utilisez les paramètres de sécurité et de confidentialité de votre réseau social et de tous vos comptes afin de limiter les accès à vos publications.

9. Informez-vous sur les paramètres de contrôle parental de l'ensemble de vos téléphones, consoles, tablettes et ordinateurs. Norton Family pour les PC et les Mac constitue un excellent outil gratuit à cet effet pour "une discussion sérieuse" à date fixe ou à chaque fois que vous introduisez de nouvelles technologies dans votre vie familiale.

10. Discutez régulièrement avec vos enfants de l'utilisation d'Internet. Etablissez des règles et des limites et mettez en place une utilisation transparente d'Internet.