SkipToMainContent

Malwares

Qu'est-ce qu'un malware et comment vous en protéger ?

Il y a seulement quelques années, nous avons découvert les ravages que peuvent causer les malwares. WannaCry, une forme de malware appelée ransomware, a causé, en quelques heures, la fermeture du système de santé du Royaume-Uni ainsi que de plusieurs entreprises à travers le monde.

WannaCry a laissé sur sa trace un monde en état d'alerte, y compris pour l'utilisateur informatique moyen. Alors que les virus étaient la cybermenace la plus répandue, il existait à présent des malwares capables de paralyser presque complètement l'infrastructure informatique d'entreprises de différents pays.

C'est pour comprendre ce phénomène que vous lisez cet article. Qu'est-ce qu'un malware ? Pourriez-vous en être victime ? Comment pouvez-vous empêcher des malwares d'endommager votre appareil ?

Heureusement, vous êtes au bon endroit : nous avons toutes les réponses à vos questions.

Qu'est-ce qu'un malware ?

Malware est l'abréviation de « malicious software » (logiciel malveillant). C'est un terme utilisé pour décrire une app ou un programme créé dans un seul but : nuire à ses utilisateurs en bloquant leur appareil, en volant leurs informations ou en ouvrant la porte à d'autres types de cybermenaces. 

Il existe plusieurs types de malware différents :

  • Virus
  • Spywares
  • Chevaux de Troie
  • Vers
  • Enregistreurs de frappe
  • Ransomwares
  • Portes dérobées

Chaque type de malware remplit un rôle spécifique pour les cybercriminels et représente une menace particulière pour les utilisateurs.

Les chevaux de Troie avec accès à distance (RAT), par exemple, permettent aux cybercriminels de prendre le contrôle de l'ordinateur d'un utilisateur. S'il y conserve des documents sensibles, les cybercriminels peuvent fouiller dans l'appareil jusqu'à ce qu'ils les trouvent. Les ransomwares, pour leur part, verrouillent ces fichiers jusqu'à ce que l'utilisateur paie une rançon pour les déverrouiller. Il arrive parfois que les fichiers restent verrouillés après le versement de la rançon.

Dans de nombreux cas, les malwares ne recherchent pas vos fichiers. Ils recherchent votre historique de navigation et toutes les informations qui l'accompagnent, comme par exemple vos coordonnées bancaires en ligne. Si vous avez enregistré votre mot de passe et vos informations de connexion, ou si vous les saisissez une fois que le malware est présent sur votre ordinateur, les cybercriminels peuvent s'emparer de ces données.

Les malwares prennent de nombreuses formes et surtout peuvent provenir de sources très variées. Ils peuvent provenir des sources suivantes :

  • Pièces jointes à un message électronique
  • Téléchargements non sollicités à partir de sites web ou d'images
  • Publicités
  • Partage de fichiers de pair à pair ou logiciel de torrent
  • Clés USB
  • Téléchargements de tout type d'application

Il s'agit d'un outil facilement adaptable pour les cybercriminels, c'est pourquoi il est essentiel de savoir détecter l'utilisation d'un malware pour assurer une intervention précoce et une prévention efficace. Les petits détails sont très importants : si vous comprenez exactement comment fonctionnent les malwares, vous mettez toutes les chances de votre côté.

Comment repérer les malwares

Décomposons rapidement le terme malware, car les utilisateurs peuvent en apprendre beaucoup à ce sujet à partir de son seul nom (et dissiper beaucoup de rumeurs). Un logiciel malveillant (malware) :

  • est un fichier (c'est de là que provient le terme logiciel) ;
  • doit être exécuté pour faire effet ;
  • peut avoir un impact significatif sur un appareil lorsqu'il l'infecte, mais pas forcément.

Il est important de comprendre tout cela, car les utilisateurs qui n'ont jamais rencontré de malware peuvent conserver certaines idées fausses sans s'en rendre compte.

Par exemple, certaines personnes croient qu'elles peuvent installer un malware en ouvrant simplement un message électronique. Cela arrive très rarement, même si, dans de très rares cas, une image compromise intégrée au corps du message électronique peut contenir un malware. Par contre, si vous ouvrez le message électronique, téléchargez la pièce jointe et ouvrez cette dernière, vous pourriez en effet ouvrir la voie à des malwares.

En comprenant comment les malwares infectent les appareils, vous serez en mesure de les détecter avant qu'il ne soit trop tard. Les malwares ont presque toujours besoin de la contribution des utilisateurs pour parvenir à leurs fins. Cela signifie que, tant que vous n'accédez pas aux recoins obscurs du Web et ne communiquez avec de prétendus princes nigérians, vous avez de grandes chances d'assurer la sécurité de votre appareil.

Si jamais vous vous trouvez dans l'une des situations suivantes, vous devez garder votre calme et vous assurer de ne rien faire qui pourrait mettre votre ordinateur en danger. Les pratiques suivantes sont à éviter :

  • Ouverture de messages électroniques provenant de personnes que vous ne connaissez pas, surtout s'ils contiennent une pièce jointe.
  • Consultation de sites web proposant le téléchargement gratuit de logiciels normalement payants.
  • Clic sur des fenêtres contextuelles qui font la promotion de logiciels gratuits ou déclarent que votre appareil est infecté par un virus.
  • Accès à des sites web dont les URL contiennent un grand nombre de lettres et de chiffres ou sont généralement illisibles.

Il se peut qu'un accident se produise et que vous vous retrouviez à la merci d'un malware (ou, du moins, c'est ce que vous croyez). Si vous voulez en être certain, posez-vous les questions suivantes :

  1. Mon ordinateur est-il plus lent que d'habitude ?
  2. Des fichiers se déplacent-ils ou ma souris clique-t-elle à certains emplacements sans que je n'ai effectué ces actions ?
  3. Un nombre anormal de fenêtres contextuelles s'affiche-t-il à l'écran, même lorsque je ne navigue pas sur Internet ?
  4. De nouveaux fichiers, logiciels, dossiers ou barres d'outils ont-ils été installés sur mon ordinateur ?
  5. Quelqu'un réinitialise-t-il les informations de mes comptes en ligne ou tente d'y accéder ?

Comment se protéger contre les malwares

Il est important de savoir reconnaître les signes révélateurs de malware ainsi que les cas les plus courants d'infection. Toutefois, l'utilisation d'un logiciel de protection contre les malwares reste la seule solution qui peut réellement vous aider à sécuriser votre appareil sur le Web. Parce que, soyons honnêtes, nous faisons tous des erreurs et un clic imprudent ne devrait pas vous obliger à acheter un nouvel ordinateur.

Norton 360 fournit plusieurs puissants niveaux de protection pour les appareils et la confidentialité en ligne, le tout dans une seule et même solution. La protection contre les virus et les malwares est capable d'identifier des malwares dans des fichiers exécutables, ce qui permet de protéger votre appareil lorsque que vous gérez vos opérations bancaires ou vos achats en ligne.

Nous sommes tellement sûrs de l'efficacité de notre protection contre les virus et les malwares qu'elle est fournie avec notre Promesse 100 % contre les virus. Si votre appareil est infecté par un virus que nos experts Norton ne peuvent pas supprimer, nous vous remboursons. 2

Un logiciel de protection contre les malwares, ainsi qu'une bonne compréhension de la façon dont les cybercriminels tentent d'infecter les ordinateurs, sont deux moyens efficaces d'éviter de devenir une victime de malware. Si vous songez à renforcer votre protection, renseignez-vous sur les offres Norton 360.

² Promesse 100 % contre les virus : pour pouvoir en bénéficier, vous devez disposer d'un abonnement éligible avec renouvellement automatique. Si un expert Norton ne parvient pas à supprimer le virus de votre appareil, vous pouvez prétendre à un remboursement basé sur le montant réel payé pour la période actuelle de votre abonnement éligible. Si vous disposez d'un lot (abonnement éligible NortonLifeLock acheté avec une autre offre NortonLifeLock ou une offre d'un tiers), votre remboursement sera limité au prix de vente conseillé de votre abonnement éligible pour la période en cours, et ne pourra dépasser le prix total payé pour le lot. Tout remboursement sera net de toute remise ou tout remboursement reçu et n'inclura pas les frais d'envoi, de manutention ni les taxes applicables, sauf dans certains États et pays où les frais d'envoi, de manutention et les taxes sont remboursables. Le remboursement ne s'applique pas aux dommages occasionnés par d'éventuels virus. Pour en savoir plus, consultez la page Norton.com/guarantee.

Norton by Symantec devient Norton LifeLock. La protection contre l'usurpation d'identité LifeLock™ n'est pas disponible dans tous les pays.

Copyright © 2020 NortonLifeLock Inc. Tous droits réservés. NortonLifeLock, le logo NortonLifeLock, le logo en forme de coche, Norton, LifeLock et le logo Lockman sont des marques commerciales ou des marques déposées de NortonLifeLock Inc. ou de ses filiales aux États-Unis et dans d'autres pays. Firefox est une marque commerciale de Mozilla Foundation. Android, Google Chrome, Google Play et le logo Google Play sont des marques commerciales de Google, LLC. Mac, iPhone, iPad, Apple et le logo Apple sont des marques commerciales d'Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d'autres pays. App Store est une marque de service d'Apple Inc. Alexa et tous les logos associés sont des marques commerciales d'Amazon.com, Inc. ou de ses filiales. Microsoft et le logo Windows sont des marques commerciales de Microsoft Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. Le robot Android est une reproduction ou une modification de l'œuvre créée et partagée par Google et doit être utilisé en accord avec les conditions décrites dans le contrat d'attribution Creative Commons 3.0 Attribution License. Les autres noms peuvent être des marques commerciales de leurs détenteurs respectifs.