Norton blog

« Retour au Blog Norton

Comment vous protéger contre les menaces sur les réseaux sociaux

by Norton-Team

Les actualités ne parlent généralement des réseaux sociaux que pour en évoquer les pires travers : ils sont évoqués comme le lieu où les prédateurs cherchent leurs proies en ligne ; où des personnes reçoivent des menaces de violence ou encore comme un repaire et une zone de rencontre pour les groupes haineux.

Mais les réseaux sociaux sont bien plus que cela, ils ont en effet contribué à améliorer des millions de vies dans le monde entier, à permettre aux adolescents de se sentir moins seuls à vivre des moments difficiles, à faciliter l'organisation d'événements tels que le printemps arabe en 2010 mais aussi pour des choses du quotidien comme le partage de photos de bébé et d'histoires drôles.

Les réseaux sociaux sont une facette indissociable de notre vie moderne, un flux d’information et de communication que l'on ne peut pas arrêter (d'ailleurs, en aurions-nous vraiment envie ?). Avec 300 millions de personnes sur Instagram, 284 millions sur Twitter et un époustouflant record de 1,59 milliard d'utilisateurs actifs sur Facebook, les réseaux sociaux ne sont pas près de disparaitre.

Malheureusement, les réseaux sociaux ont également un côté sombre. En raison de la nature démocratique d'Internet, des criminels et personnes antisociales y ont accès.

Voici les risques des réseaux sociaux et les mesures que vous pouvez prendre pour vous assurer que vous et vos proches profitiez des réseaux sociaux pour ce qu'ils devraient être : un outil plaisant pour améliorer et développer notre vie réelle et nos relations en ligne.


Les risques des réseaux sociaux


Nous oublions parfois à quel point le monde numérique et le monde réel sont connectés. Ce que l'on dit à un simple « profil » sur le web est lu et absorbé par une personne réelle. Voici ce à quoi vous devez faire attention…

1. Cambriolage et vol
Ce type de crime fut l'un des premiers liés aux réseaux sociaux à émerger et se produit encore aujourd'hui. Les cambrioleurs utilisaient les avis de décès et de mariage publiés dans les journaux pour savoir quand les maisons seraient vides ; aujourd'hui, ils se contentent de suivre les réseaux sociaux pour identifier les personnes ayant publié leur adresse en ligne et parties en vacances. Et comme nous le savons tous, les photos de vacances sont parmi les plus courantes sur les réseaux sociaux.

2. Usurpation d'identité
Les cybercriminels suivent souvent le fil d'Ariane que nous laissons derrière nous et pour se construire une double identité ou en créer une fausse avec vos propres informations personnelles. De fervents utilisateurs et (osons le dire) des personnes partageant trop de choses de leurs vies sur Facebook et Instagram fournissent aux criminels toutes les informations dont ils ont besoin pour commettre leur forfait. Ces informations peuvent être utilisées pour créer de faux papiers (tels que les permis de conduire et les passeports) ou pire, pour se faire établir de fausses cartes de crédit ou vider un compte en banque.

3. Harcèlement et intimidation
Un effet secondaire pernicieux des réseaux sociaux est le harcèlement ou l'intimidation, phénomènes qui peuvent être particulièrement difficiles à éviter.

Même les administrateurs de groupes ou de pages Facebook ont du mal à supprimer les commentaires. Twitter, d'autre part, dispose d'un bouton pratique permettant de « bloquer » une personne, mais ses utilisateurs peuvent se cacher plus facilement dans l'anonymat. La meilleure approche en cas d'abus en ligne est de le signaler et de bloquer la personne concernée. Ne tentez jamais d'engager la conversation.

 

4. Phishing, logiciels malveillants et ransomware
Des liens pointant vers des sites contenant des virus et des logiciels malveillants apparaissent encore dans les commentaires sur les blogs et les réseaux sociaux. Ils sont généralement assez faciles à repérer, mais il est bon de se méfier des liens que vous envoie une personne que vous ne connaissez pas (ou une personne s'étant fait pirater son compte).
Une grande quantité de logiciels malveillants est partagée par les utilisateurs eux-mêmes, il faut donc toujours se méfier de tous les liens que vous recevez dans vos messages.

5. Gêne et conséquences professionnelles indésirables
Ce point se rapporte plus à un danger des réseaux sociaux que les personnes s'infligent elles-mêmes. Partager vos folles nuits, vous lancer dans des diatribes controversées, raconter des blagues douteuses ou participer à des débats passionnés et grossiers font (pour le meilleur ou le pire) également partie de l'ADN des réseaux sociaux. Et alors que vos amis peuvent comprendre pourquoi vous avez partagé ces photos d'une de vos virées nocturnes sur Instagram, votre employeur potentiel (ou actuel !) pourrait ne pas apprécier.

Une règle de base est d'imaginer que votre mère et votre patron puisse voir toutes vos publications sur les réseaux sociaux. Seraient-ils choqués ou consternés par votre comportement ? C'est pourquoi, il pourrait être judicieux de réfléchir à deux fois avant de publier.

6. Mauvaise utilisation des photos
Récemment, une série de photographies a été prise dans les réseaux sociaux et utilisée sans la permission de leur auteur. Parfois, cela se fait légalement, comme l'a démontré cet article du Daily Mail évoquant le cas d'un artiste qui utilise les photos d'autres personnes sur Instagram sans leur permission. 

Bien que la démarche soit relativement innocente, il est bon de se rappeler que les propriétaires d'un compte Instagram ne possèdent aucun droit d'auteur sur leurs propres photos une fois qu'elles sont publiées sur le site. Certaines utilisations plus indésirables des photos issues des réseaux sociaux ont été constatées telles que l'utilisation sans autorisation d'images pour des publicités diffusées dans d'autres pays, voire même l'utilisation de photos (d'adultes, adolescents et même d'enfants) sur des sites à caractère pornographique.

Ces exemples donnent une image sinistre et effrayante des réseaux sociaux. Mais la plupart d'entre eux (et d'autres dangers) peuvent être évités en suivant les conseils suivants.


Comment éviter les problèmes sur les réseaux sociaux

Malheureusement, un comportement grossier et antisocial ne peut être arrêté complètement, mais vous pouvez agir de différentes manières pour profiter d'une expérience en ligne plus sûre.

1. Limiter la présence d'informations personnelles
Cela vaut aussi bien pour vos pages personnelles (comme Facebook) que professionnelles (comme LinkedIn). Évitez de diffuser publiquement vos photos privées, votre CV en ligne ne devrait pas être complet (pour vous protéger contre l'usurpation d'identité) et aucun de vos comptes ne devraient indiquer votre adresse ou numéro de téléphone personnel.

Sarah Palin a été piratée grâce aux informations personnelles qu'elle avait publiées en ligne. Les pirates ont utilisé l'ingénierie inverse des informations de son mot de passe en se servant des informations que Palin avait publiées. Vous n'êtes peut-être pas aussi célèbre que l'ancienne candidate à la vice-présidence, mais avez-vous vraiment besoin de publier toutes ces informations personnelles ?

2. Lire les petits caractères
Les paramètres de confidentialité des réseaux sociaux existent sous d'innombrables variantes. Il est important de prendre le temps de les lire. Par exemple, vous pouvez régler vos mises à jour et vos photos en mode « public » sur Facebook (non recommandé) ou ne les rendre visibles qu'à vos amis ou à un groupe défini.

Certains réseaux sociaux sont publics par défaut et certains ne le sont pas. Si vous optez pour un profil entièrement public (un compte lié au travail sur Twitter par exemple), ne partagez pas tout.

3. Ne partagez pas trop votre nom réel
Les pseudos (par exemple sur Skype, WhatsApp, Snapchat et parfois Twitter) existent pour une raison. Oui, votre tante sur Facebook aura envie de vous trouver facilement, mais ne vous sentez pas obligé de partager votre nom avec des étrangers et sur tous les sites.

4. Et ne partagez pas trop de données personnelles
Comme nous l'avons déjà évoqué, les criminels du monde réel aiment aller chercher en ligne de précieuses informations sur les maisons vides. Donc, si vous prévoyez de quitter votre maison pendant deux semaines, ne l'annoncez pas sur les réseaux sociaux. Et si vous devez partager des informations concernant vos vacances, faites-le uniquement si votre compte de réseaux sociaux qui n'est visible que par vos amis et votre famille.

 

5. Utilisez des mots de passe forts
Inutile de dire que vos comptes de réseaux sociaux ne doivent être accessibles que par vous. Un mot de passe fort est parfait pour vous protéger, donc faites l'effort d'en choisir un qui ne soit pas facilement devinable. « 123456 » était le mot de passe le plus populaire en 2015, suivi par « mot de passe » et, plus loin dans le top 10, « qwerty » ou encore « football ». Cet article décrit comment définir des mots de passe sécurisés et faciles à retenir.

6. Contrôlez les commentaires (les vôtres et ceux des autres)
On peut facilement oublier que les commentaires en dessous des articles ou dans le cadre de discussions sur les réseaux sociaux sont souvent (si ce n'est toujours) publics. Faites attention à ce que vous dites dans un commentaire sous, par exemple, un article de BuzzFeed ou sur la page des réseaux sociaux d'un ami.

Si vous avez un site ou un blog personnel, vous pouvez filtrer les commentaires afin qu'ils ne soient pas publiés sans votre approbation. Cela peut sembler une mesure d'administration inutile, mais si vous ne vous occupez pas de votre blog ou site pendant quelques jours, vous pourriez y retrouver toutes sortes de liens de phishing ou pointant vers des logiciels malveillants.

7. Rappelez-vous pourquoi les réseaux sociaux sont gratuits
Comment Facebook, un service gratuit, peut-il générer des milliards de chiffre d'affaires par an ? Parce que les informations que vous fournissez ont de la valeur. Beaucoup (sinon la plupart) des réseaux sociaux génèrent leur chiffre d'affaires grâce à des publicités et à la vente des informations de leurs utilisateurs.

Vous devez garder cela en tête quand vous répondez à un quiz, quand vous utilisez une application ou vous vous connectez sur un site qui demande l'accès à vos comptes de réseaux sociaux. Dans une grande partie des cas, donner l'autorisation à vos informations est sans danger, car elles ne seront uniquement utilisées à des fins de ciblage publicitaire. Mais il est préférable d'être conscient que se connecter via vos comptes de réseaux sociaux vous rend vulnérable. 

8. Méfiez-vous des demandes d'amis non sollicitées venant de personnes inconnues
Tout le monde aime être populaire mais les demandes d'amis sont une ruse courante pour les criminels d'obtenir des informations sur leurs victimes directement à la source. Même les sites professionnels comme LinkedIn (où plus grand est votre réseau, plus vous êtes populaire), il est préférable de vérifier le profil avant d'accepter une demande de mise en contact.

Sur les sites tels que Facebook, il sera toujours judicieux de n'accepter en amis que les personnes avec qui vous êtes amis avec dans la vraie vie (ou ceux avec qui vous avez au moins quelques amis en commun). Encore une fois, essayez de vous comporter comme vous le feriez dans le monde réel.

Se divertir sur les réseaux sociaux en toute sécurité
Les réseaux sociaux, en général, ont rendu le monde plus chaleureux, plus riche et plus convivial. Ils dépassent les frontières, élargissent notre façon de communiquer et nous permettent de facilement rester en contact avec nos amis et d'en rencontrer de nouveaux.

Mais assurer votre sécurité en ligne nécessite un peu d'attention : imaginez internet comme une fête où sont réunis tous vos amis partout dans le monde. Détendez-vous, profitez, et soyez prudent sur les informations que vous donnez.

Partageriez-vous toutes vos informations personnelles avec un parfait inconnu ?

Exactement. Alors pourquoi prendre ce risque en ligne ? 

 

 

Ce billet a été publié le mar. nov. 29, 2016, sous mobile safety , online safety , online security , online threats et social media

VOUS VOULEZ EN SAVOIR PLUS ?

Suivez-nous pour connaître les dernières actualités, astuces et mises à jour.