SkipToMainContent

NortonLifeLock Cyber Safety Insights Report

À la découverte des préoccupations des consommateurs en matière de cybersécurité et de confidentialité

Ce rapport annuel étudie les comportements, attitudes et habitudes de sécurité en ligne des consommateurs, ainsi que les dangers associés à leur confidentialité et leur sécurité en ligne.

Rapport NortonLifeLock Cyber Safety Insights Report 2019

Les consommateurs tentent de manière proactive de protéger leur confidentialité mais beaucoup sentent qu'il est trop tard voire qu'il est impossible de la protéger


Découvrez combien de consommateurs ont été impactés par l'usurpation d'identité et la cybercriminalité au cours de l'année passée et leurs perceptions des solutions de protection de la confidentialité dans le rapport NortonLifeLock™ Cyber Safety Insights Report 2019, qui a interrogé plus de 10 000 adultes en Australie, en France, en Allemagne, en Inde, en Italie, au Japon, aux Pays-Bas, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

Près de 500 millions de consommateurs ont été victimes de cybercriminalité, dont presque 350 millions durant l'année passée uniquement.

Deux tiers des consommateurs déclarent être plus inquiets que jamais à propos de leur confidentialité (67 %) et craindre que leur identité leur soit volée (66 %), avec 92 % exprimant au moins des préoccupations1 concernant la confidentialité des données.
 

Les consommateurs sont naturellement préoccupés par leur confidentialité et tentent de prendre des mesures pour la protéger. Malgré les précautions qu'ils prennent, beaucoup pensent qu'il est trop tard voire qu'il est impossible de protéger leur confidentialité. 

 

1Les personnes interrogées devaient sélectionner deux préoccupations au maximum. 

Que font les consommateurs pour rester en sécurité ?

  Deux personnes sur trois (66 %) ont parfois choisi de ne pas télécharger une certaine app ou utiliser un service spécifique uniquement à cause du contenu de la politique de confidentialité, et plus d'un tiers (37 %) ont choisi de ne pas acheter d'appareil domotique en raison de préoccupations de confidentialité ou de sécurité.  

 

84 % déclarent avoir pris au moins une mesure pour protéger leurs activités et leurs données personnelles en ligne, cependant, la plupart ont appliqué des mesures de base (effacer les cookies, limiter les informations partagées sur les réseaux sociaux) et peu ont pris des mesures plus radicales telles que le recours aux méthodes de paiement anonymes, la suppression des comptes de réseaux sociaux ou l'utilisation d'un VPN. 

infographic2 steps taken security

Malgré cela, plus de 6 personnes sur 10 pensent qu'il est impossible de protéger leur confidentialité ou qu'il est trop tard pour le faire puisque leurs données sont déjà disponibles. De plus, plus de la moitié des adultes dans le monde (52 %) pensent que les individus devraient être tenus moins responsables (par rapport aux entreprises et au gouvernement) d'assurer la protection de leurs données. 

infographic global total graph

À qui les particuliers font-ils confiance pour protéger leurs données personnelles et leurs données en ligne ?

 

Dans le monde, les consommateurs attendent de leur gouvernement qu'il porte la plus grande responsabilité en matière de protection des données personnelles, malgré un manque général de confiance envers la capacité des gouvernements à s'en charger.

Un plus faible nombre de consommateurs font confiance au gouvernement plus qu'aux fabricants d'appareils intelligents, aux institutions financières, aux fournisseurs d'accès Internet et aux enseignes/sites d'achats en ligne lorsqu'il s'agit de gérer et protéger leurs données personnelles, et moins de la moitié (44 %) croient que leur gouvernement en fait suffisamment en matière de confidentialité des données et de protection des données personnelles. Cependant, une majorité de consommateurs pensent que le gouvernement devrait être tenu plus responsable que les entreprises recueillant des informations ou les individus fournissant les informations. ​ 

 

Les consommateurs reprochent aux entreprises de ne pas en faire suffisamment pour protéger les données personnelles, de rendre les politiques de confidentialité vagues et difficiles à comprendre et de ne pas proposer différents choix. 

Dans la même lignée que les sentiments vis-à-vis du gouvernement, moins de la moitié des consommateurs (43 %) pensent que les entreprises en font suffisamment en ce qui concerne la confidentialité des données et la protection des données personnelles. En ce qui concerne les politiques de confidentialité, presque tous les consommateurs (95 %) admettent ne pas toujours les lire, la plupart le justifiant par le fait qu'elles créent trop de confusion (73 %) ou qu'ils sentent qu'ils n'ont pas d'autre choix que de les accepter pour utiliser une app ou un service (78 %). 

 

Avec les technologies émergentes, les consommateurs soulèvent des inquiétudes quant à la reconnaissance faciale. 

 

Les consommateurs font état d'un niveau moyen de connaissances en ce qui concerne la reconnaissance faciale et son utilisation actuelle. Et bien que des préoccupations existent, la plupart soutiennent son utilisation pour l'application de la loi, dans les écoles et même chez les enseignes. 
 

La plupart des consommateurs disent qu'ils la connaissent seulement de nom (42 %) ou qu'ils sont plus ou moins familiarisés (37 %) avec la reconnaissance faciale. Alors que les consommateurs pensent massivement que les entreprises (87 %) et le gouvernement (86 %) devraient avoir l'obligation d'informer/de rendre compte des endroits et des cas où ils utilisent la reconnaissance faciale, la moitié ou moins des personnes interrogées pensent qu'elle est actuellement utilisée dans les lieux publics tels que les aéroports, les bâtiments d'État ou les banques. 

Les cybercriminels accédant aux données de reconnaissance faciale ou les manipulant pour voler une identité (39 %) est la préoccupation majeure des consommateurs.En effet, 62 % des sondés s'accordent à dire que la reconnaissance faciale risque de faire l'objet d'un usage abusif ou détourné dans l'année à venir et 45 % sont convaincus que cette technologie fera plus de mal que de bien.

Malgré ces préoccupations, lorsqu'on leur présente les avantages et désavantages possibles de l'utilisation de la reconnaissance faciale, la plupart des consommateurs soutiennent son utilisation en matière d'application de la loi (69 %), dans les écoles (63 %) et dans une plus faible mesure dans les enseignes(54 %), malgré certains risques. 

1Les personnes interrogées devaient sélectionner deux préoccupations au maximum. 

Suivez ces pratiques d'excellence pour vous aider à rester en sécurité

Alors que les consommateurs continuent à chercher des moyens de mieux se protéger, il est important d'appliquer des mesures simples de cybersécurité :

 

Utilisez des mots de passe fiables :
N'utilisez pas les mêmes mots de passe sur différents sites. Rendez-les complexes et choisissez un mot au hasard incluant une combinaison d'au moins 10 lettres, chiffres et symboles.

Gardez vos logiciels à jour :
Les cybercriminels utilisent fréquemment les exploits ou failles connus de vos logiciels pour accéder à vos appareils. Si vous corrigez ces exploits et failles sur votre ordinateur, votre téléphone et vos apps mobiles, et vos autres appareils, les risques que vous deveniez la cible d'un cyber-délit sont moindres. 

Adoptez une suite de sécurité Internet complète :
Investissez dans une suite de sécurité qui offre une protection en temps réel contre les malwares existants et émergents, notamment les ransomwares et les virus, et protège vos données privées et financières lorsque vous êtes en ligne.

Gérez vos paramètres de réseaux sociaux :
Verrouillez vos données personnelles et privées. Grâce à l'ingénierie sociale, les cybercriminels peuvent accéder à vos données personnelles avec quelques informations seulement. Par conséquent, moins vous partagez d'informations publiquement, plus vous êtes en sécurité.

Renforcez votre réseau domestique :
Un VPN vous aidera à chiffrer tout le trafic entrant et sortant de vos appareils. Si les cybercriminels réussissent à accéder à votre réseau, ils ne seront pas en mesure d'intercepter les données envoyées sur votre réseau.

Prenez des mesures pour vous protéger contre l'usurpation d'identité :
Voici des moyens clés pour vous aider à empêcher l'usurpation d'identité: utiliser des sites légitimes lorsque vous effectuez vos achats en ligne, utiliser un réseau sécurisé, rester vigilant quant à d'éventuels appareils attachés aux lecteurs de carte ou aux distributeurs automatiques et surveiller vos relevés de carte bancaires et vos crédits. Vous devez également tirer parti d'outils de protection tels que les alertes d'usurpation d'identité et les cartes de débit/crédit à puce EMV pour une couche de protection supplémentaire.

Notre définition de la cybercriminalité

La définition de la cybercriminalité continue d'évoluer au fur et à mesure que les cybercriminels découvrent de nouveaux moyens de cibler les consommateurs. Chaque année, nous évaluerons les nouvelles tendances en matière de cybercriminalité et mettrons à jour notre méthodologie en conséquence. Notre but est que le rapport NortonLifeLock Cyber Safety Insights Report fournisse un panorama précis et à jour de l'impact de la cybercriminalité. Dans le rapport Norton LifeLock Cyber Safety Insights Report 2019, subir un cyber-délit est défini comme le fait d'avoir été personnellement victime d'un délit commis avec des appareils sur Internet. Cela inclut les délits où un ordinateur est utilisé pour persécuter un individu, comme par le vol ou la fraude, et les délits qui visent d'autres ordinateurs et appareils connectés pour accéder aux données sur l'appareil ou qui affectent le fonctionnement de l'appareil.
 

  • Détection de logiciels malveillants (par exemple, spywares, ransomwares, virus, vers, chevaux de Troie, logiciels publicitaires, etc.) sur un ordinateur, réseau Wi-Fi, smartphone, tablette, appareil domotique ou autre appareil connecté  
  • Transmission de données personnelles, informations financières ou argent en réponse à un message électronique, SMS ou site web frauduleux
  • Avertissement annonçant que vos données personnelles ont été exposées lors d'une fuite de données   
  • Découverte que vos données personnelles ont été volées en ligne et utilisées sans votre autorisation
  • Menace de publication de photos, vidéos ou données personnelles sensibles ayant été volées en ligne
  • Détection d'un accès non autorisé à votre réseau domestique ou Wi-Fi personnel
  • Détection d'un accès non autorisé à un compte de réseau social
  • Détection d'un accès non autorisé à un compte de messagerie électronique 
  • Détection d'un accès non autorisé à un compte d'achat en ligne
  • Détection d'un accès non autorisé à un compte en banque ou autre compte financier en ligne
  • Détection d'un accès non autorisé à un autre compte en ligne
  • Traque, menace, harcèlement en ligne

Rapport Norton LifeLock Cyber Safety Insights Report 2018

Les préoccupations liées à la confidentialité poussent les consommateurs à vouloir plus de contrôle, mais la commodité l'emporte sur le risque
 

Découvrez comment l'attention accrue de 2018 vis-à-vis des fuites de données et de la confidentialité ont pu influencer le comportement et les connaissances des consommateurs en matière de confidentialité, de sécurité et d'usurpation d'identité dans le rapport Norton™ LifeLock™ Cyber Safety Insights Report 2018, portant sur plus de 16 000 consommateurs dans 16 pays.

Rapport Norton LifeLock Cyber Safety Insights Report 2017

La confiance excessive des consommateurs laisse la voie libre aux cybercriminels
 

Découvrez le décalage entre les connaissances que les consommateurs pensent avoir sur la cybercriminalité et l'imprudence de leurs comportements sur Internet dans le rapport Norton Cyber Security Insights Report 2017, portant sur plus de 21 000 consommateurs dans le monde dans 20 pays différents.

Rapport Norton LifeLock Cyber Safety Insights Report 2016

Nous avons interrogé 20 907 utilisateurs adultes dans 21 pays pour en savoir plus sur leurs comportements, attitudes et habitudes en matière de sécurité en ligne. Voici leur expérience et leur ressenti face aux dangers et aux coûts financiers engendrés par la cybercriminalité.

Rapport Norton LifeLock Cyber Safety Insights Report 2015

Ce rapport étudie les comportements, attitudes et habitudes de sécurité des consommateurs sur Internet, ainsi que les dangers et les coûts financiers engendrés par la cybercriminalité. Fondé sur le témoignage de 17 125 adultes utilisant des appareils mobiles dans 17 pays, ce rapport donne un point de vue global sur la criminalité en ligne et son impact psychologique sur les consommateurs.