SkipToMainContent

Confidentialité

Sécurité de la webcam : éviter le piratage et se protéger.


Rédigé par un(e) employé(e) de NortonLifeLock

Combien de fois avez-vous eu une caméra pointée sur vous aujourd'hui ? Une caméra est braquée sur vous chaque fois que vous utilisez votre téléphone, travaillez sur un ordinateur ou naviguez sur une tablette.

Il n'est donc pas surprenant que le piratage par webcam soit devenu une préoccupation majeure ces dernières années, avec le risque de voir sa vie privée envahie par les cybercriminels.

Des personnes comme Mark Zuckerberg et l'ancien directeur du FBI James Comey couvrent la webcam de leur ordinateur portable avec du ruban adhésif, vous pouvez donc raisonnablement envisager de faire de même.

Pourquoi les caméras piratées constituent un risque majeur pour vous

Le piratage de webcam ou « camfecting » se produit lorsque des pirates informatiques prennent le contrôle de votre webcam à distance et désactivent le témoin lumineux qui vous indique qu'elle est utilisée. Ils peuvent donc vous surveiller, depuis votre ordinateur portable, à votre insu.

Avec la mauvaise gestion des mots de passe, les piratages de webcam constituent l'un des risques principaux pour votre sécurité en ligne. Les pirates peuvent utiliser votre caméra pour vous espionner au quotidien sans que vous ne vous doutiez de rien et utiliser des images ou des vidéos pour vous faire chanter.

Le malware utilisé pour prendre le contrôle de votre caméra peut même leur donner accès à d'autres données sensibles de votre appareil.

Des inconnus peuvent également vous observer sur des sites qui diffusent en direct des images de webcams non sécurisées. Votre webcam ne doit donc pas nécessairement piratée que vous soyez vulnérable. Si vous possédez des appareils non sécurisés avec des caméras ou des webcams indépendantes dans votre foyer, il y a toujours un risque que vous soyez observé.

Qu'est-ce qu'un cheval de Troie de webcam ?

Si un agent informatique a déjà accédé à distance à votre ordinateur de travail, vous savez à quel point il est étrange de voir quelqu'un utiliser son ordinateur à sa place. Lorsque des pirates utilisent un outil d'administration à distance pour prendre le contrôle de votre ordinateur, il y a peu de chances qu'ils annoncent leur présence.

Il est plus facile que vous ne le pensez de télécharger ce type de cheval de Troie, qui peut convertir votre caméra connectée en un dispositif d'espionnage. Vous pensez peut-être que vous téléchargez une mise à jour légitime, mais vous cliquez par inadvertance sur un lien malveillant. Une erreur aussi simple peut suffire pour que vous soyez infecté.

Ce type de malware peut être facilement déployé via un message électronique ou une pièce jointe mais il peut également être téléchargé sur votre appareil via un port USB si le pirate informatique accède à votre ordinateur.

Lorsque ce malware d'accès à distance a infecté votre téléphone ou votre ordinateur, un pirate informatique peut l'utiliser pour prendre le contrôle de votre appareil et accéder à votre webcam à distance. Ce malware leur permet d'activer la caméra, de prendre des photos, d'enregistrer des vidéos et d'écouter des conversations.

Malheureusement, ce type de cheval de Troie peut également donner accès au pirate à vos messages, vos fichiers, votre historique de navigation, vos images ou d'autres informations sensibles.

Comme il est difficile de les détecter, on ne les considère pas toujours comme un problème majeur. Cependant, quelques cas de sextorsion médiatisés montrent comment les pirates informatiques peuvent exploiter la peur de leurs victimes pour leur extorquer de l'argent.

L'un des cas de piratage de webcam les plus célèbres est celui de Miss Teen USA 2013, Cassidy Wolf, qui a été victime de chantage de la part d'un ancien camarade de classe ayant piraté sa webcam. L'auteur du chantage, 19 ans, avait piraté les ordinateurs d'au moins une vingtaine de femmes et menacé de diffuser des photos de ses victimes nues sur les réseaux sociaux à moins qu'une rançon ne lui soit versée.

Le piratage de webcam peut passer inaperçu pendant des années avec des pirates capables d'accéder aux appareils de leurs victimes pendant de longues périodes. En 2018, un résident de l'Ohio a été accusé d'avoir espionné des milliers de personnes au moyen des caméras de leurs appareils pendant 14 ans.

Ce ne sont pas simplement les pirates qui ont accès à ce type de malware, certaines formes de cheval de Troie sont accessibles gratuitement sur le Dark Web. Lorsque des criminels ayant des compétences informatiques limitées peuvent se procurer sans frais des kits de cheval de Troie d'accès à distance comme NanoCore RAT, il n'est pas surprenant que ce type de cybercriminalité soit en augmentation.

Autres types de piratage de webcam

Le cheval de Troie d'accès à distance (RAT, Remote Access Trojan) est l'une des formes de piratage de webcam les plus répandues mais elle n'est pas la seule. Les cybercriminels ont également profité de la popularité croissante des appareils de l'Internet des Objets (IoT) et du passage au télétravail pendant le confinement pour s'attaquer aux logiciels de visioconférence.

La prolifération des appareils IoT a accru les risques encourus par leurs propriétaires, tout étant désormais possiblement piratable, des interphones aux systèmes de sécurité domestiques. Le FBI a déjà recommandé les personnes qui achètent des télévisions connectées de couvrir leur caméra à l'aide de ruban adhésif noir pour éviter d'être observé par des personnes mal intentionnées.

Il y a également eu de nombreux cas de piratage de babyphones connectés à Internet par des cybercriminels. Avec l'augmentation du nombre d'incidents, le département de défense des consommateurs de la ville de New York a même lancé une enquête sur les failles de sécurité de l'industrie des babyphones en 2016, faisant comparaître quatre entreprises.

Souvent, ces appareils ne sont pas aussi bien protégés que les ordinateurs portables ou les ordinateurs de bureau, ce qui les rend faciles à pirater, surtout si leur propriétaire n'a pas activé la protection par mot de passe.

Des applications et des logiciels peuvent également être utilisés pour pirater des webcams, l'un des premiers exemples étant le piratage de webcam sur Facebook découvert en 2012. Les experts en sécurité ont découvert un bogue qui permettait aux cybercriminels de prendre le contrôle de la webcam d'une personne à son insu.

Ce bogue a été corrigé par la suite, mais on a récemment découvert que Zoom avait un bogue similaire qui permettait aux pirates de prendre le contrôle de la webcam et du microphone des utilisateurs de Zoom sur Mac. Ce n'est pas le seul scandale à être associé à l'outil populaire de visioconférence. Singapour a notamment interdit aux enseignants de l'utiliser pour donner des cours à distance pendant le confinement. La décision a été prise après que des pirates informatiques ont pu accéder à des appels Zoom en direct pour poster des images et des commentaires obscènes.

Devez-vous couvrir votre webcam ?

Le danger potentiel que représentent les webcams a été mis en avant lorsque des internautes au regard aiguisé ont remarqué sur une photo publiée sur Facebook que l'ordinateur portable de Mark Zuckerberg avait du scotch sur sa caméra et son microphone.

Le magnat des réseaux sociaux n'est pas le seul à adopter cette pratique. James Comey a expliqué pourquoi il avait commencé à couvrir sa caméra dans une déclaration qui pourrait vous faire envisager cette technique.

« J'ai mis un morceau de ruban adhésif sur ma caméra parce que j'ai vu que quelqu'un de plus intelligent que moi avait mis un morceau de ruban adhésif sur sa caméra », a déclaré l'ancien directeur du FBI.

Le piratage des webcams est de plus en plus fréquent et il s'agit d'un moyen simple de sécuriser votre caméra et de vous assurer que personne ne vous regarde sans votre autorisation.

Le télétravail est devenu la norme pour de nombreuses personnes depuis le confinement et les cybercriminels tentent de tirer profit des circonstances et de l'évolution de nos habitudes. Il y a eu une augmentation massive des attaques de phishing pendant le confinement, qui est l'un des moyens pour les pirates de faire télécharger un RAT à leurs victimes.

Une personne sur dix connaît quelqu'un dont la webcam a été piratée, selon une récente enquête.

Aucun système d'exploitation n'est parfaitement protégé, peu importe le type d'ordinateur ou de téléphone que vous possédez. Ils peuvent tous être compromis par ce type de cybercriminalité si votre appareil est infecté par un malware. Un simple logiciel qui n'a pas été mis à jour peut servir d'entrée à un pirate informatique.

Le plus surprenant, c'est que les pirates ne sont pas les seuls dont vous devez vous méfier. Edward Snowden a révélé que l'agence de surveillance britannique GCHQ, avec l'aide de la National Security Agency aux États-Unis, a intercepté et stocké les images des webcams de millions d'internautes.

Un programme de surveillance appelé Optic Nerve a été utilisé pour collecter des images fixes des chats par webcam de Yahoo entre 2008 et 2012, même si les personnes impliquées n'étaient soupçonnées d'aucun acte répréhensible. Ce programme capturait une image toutes les cinq minutes pendant les échanges.

Quels sont les signaux d'alerte vous permettant de savoir que votre webcam a été piratée ?

Si vous remarquez que le témoin lumineux de votre ordinateur portable s'allume et s'éteint, cela peut indiquer que vous avez un problème. Si vous remarquez que des fichiers de votre appareil se déplacent, que de nouveaux éléments apparaissent dans votre galerie ou que des programmes s'ouvrent d'eux-mêmes, il se peut que vous soyez infecté par un RAT. Si vous remarquez l'un de ces éléments, il est toujours préférable de faire examiner votre appareil.

La crainte que quelqu'un vous observe, vous écoute ou vous enregistre est déjà suffisamment préoccupante, toutefois, les pirates informatiques peuvent également utiliser les RAT pour accéder à des données sensibles sur votre appareil. Outre le risque de sextorsion, il y a toujours le risque que vous soyez victime d'une usurpation d'identité ou que l'on utilise vos données sensibles contre vous au cours d'une attaque de phishing.

Comment prévenir le piratage de webcam

Heureusement, bien que le piratage par webcam soit l'un des cybercrimes les plus faciles à commettre, il existe quelques mesures simples que vous pouvez prendre pour vous protéger. Les neuf précautions suivantes peuvent empêcher les visiteurs indésirables de pirater votre webcam.

  1. Couvrez votre caméra avec du ruban adhésif : ce n'est peut-être pas une solution très technologique, mais elle est efficace.
  2. Installez un logiciel antivirus : c'est un moyen simple de protéger vos appareils et l'un des meilleurs moyens d'éviter que votre appareil ne soit infecté par des malwares.
  3. Activez votre pare-feu : tous les ordinateurs sont équipés d'un pare-feu, qui peut empêcher tout accès non autorisé, mais il se peut que vous deviez l'activer manuellement.
  4. Gardez vos appareils à jour : les vulnérabilités de vos appareils peuvent facilement être exploitées par les pirates, il faut donc s'assurer que vos appareils, applications et navigateurs soient mis à jour.
  5. Vérifiez les autorisations que les applications demandent : avez-vous déjà examiné les autorisations qu'une application requiert avant de la télécharger ? Méfiez-vous des applications qui demandent l'accès à une caméra ou à un microphone, surtout sans raison évidente.
  6. Ne cliquez jamais sur des liens ou des pièces jointes suspects : à moins qu'ils ne proviennent d'une source fiable ou légitime, vous jouez à la roulette russe avec votre cybersécurité en téléchargeant des logiciels, des freewares ou des pièces jointes.
  7. Sécurisez votre réseau Wi-Fi : les pirates peuvent cibler votre routeur domestique pour accéder à votre réseau. Assurez-vous qu'il est protégé par un mot de passe fiable et choisissez la forme de chiffrement la plus sûre disponible dans les paramètres.
  8. Utilisez un VPN sur les réseaux non sécurisés : si vous souhaitez accéder à des réseaux ouverts, vous utilisez un réseau privé virtuel (VPN), qui chiffre les données que vous envoyez et recevez, et masque votre adresse IP. L'utilisation d'un VPN vous apporte une protection sur les réseaux Wi-Fi non sécurisés.
  9. Protégez tous les appareils connectés dotés de caméras : si vous avez des appareils intelligents avec des caméras connectées, assurez-vous qu'ils sont protégés par un mot de passe et qu'ils sont entièrement sécurisés et mis à jour. Si vous utilisez une webcam indépendante, déconnectez-la lorsque vous ne l'utilisez pas.

Comment contrôler votre webcam

Il y a vingt-cinq ans, l'idée de passer un appel vidéo sur son téléphone relevait de la science-fiction.

De nos jours, les webcams sont d'incroyables outils de connectivité dont la technologie a vraiment pris tout son sens pendant le confinement, lorsque des personnes du monde entier ont pu rester en contact grâce aux appels vidéo. La possibilité d'avoir une conversation en face à face avec un être cher éloigné a contribué à rapprocher les gens pendant la crise.

Les webcams ont contribué à changer le monde dans lequel nous vivons, mais elles peuvent constituer un risque pour votre sécurité si vous ne prenez pas de précautions. Le piratage de webcam est un réel problème, mais heureusement, il est facile de se protéger contre ce type de cybercriminalité.

Personne n'a envie que des inconnus puissent les espionner, alors pourquoi prendre le risque ? Grâce à une stratégie de sécurité intelligente, vous pouvez protéger votre webcam et votre confidentialité.

La cybersécurité consiste à réduire les risques et à prendre les mesures préventives nécessaires lors de l'utilisation de technologies. La meilleure pratique en matière de cybersécurité consiste toujours à protéger, mettre à jour et sécuriser tous vos appareils. Si un morceau de ruban adhésif peut sécuriser votre webcam, c'est l'une des solutions utiles pour résoudre le problème.

Avec quelques précautions, vous pouvez oublier la menace du piratage de webcam et vous concentrer sur les avantages que procure une webcam. La seule chose dont vous aurez à vous soucier sera de capturer votre meilleur profil.

Si le piratage de votre webcam vous inquiète, Norton 360 inclut Norton SafeCam pour PC Windows, qui vous alerte si des cybercriminels tentent d'accéder à votre webcam et vous aide à bloquer tout accès non autorisé à celle-ci. Ainsi, vous pouvez protéger votre vie privée en évitant que des invités indésirables n'accèdent à votre webcam.

Norton by Symantec devient Norton LifeLock. La protection contre l'usurpation d'identité LifeLock™ n'est pas disponible dans tous les pays.

Copyright © 2021 NortonLifeLock Inc. Tous droits réservés. NortonLifeLock, le logo NortonLifeLock, le logo en forme de coche, Norton, LifeLock et le logo Lockman sont des marques commerciales ou des marques déposées de NortonLifeLock Inc. ou de ses filiales aux États-Unis et dans d'autres pays. Firefox est une marque commerciale de Mozilla Foundation. Android, Google Chrome, Google Play et le logo Google Play sont des marques commerciales de Google, LLC. Mac, iPhone, iPad, Apple et le logo Apple sont des marques commerciales d'Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d'autres pays. App Store est une marque de service d'Apple Inc. Alexa et tous les logos associés sont des marques commerciales d'Amazon.com, Inc. ou de ses filiales. Microsoft et le logo Windows sont des marques commerciales de Microsoft Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. Le robot Android est une reproduction ou une modification de l'œuvre créée et partagée par Google et doit être utilisé en accord avec les conditions décrites dans le contrat d'attribution Creative Commons 3.0 Attribution License. Les autres noms peuvent être des marques commerciales de leurs détenteurs respectifs.