Arnaques en ligne

Évitez les pièges des ransomwares sur les réseaux sociaux


Rédigé par un(e) employé(e) de Symantec

 

Êtes-vous ami avec des extorqueurs ?

Évitez les pièges des ransomwares sur les réseaux sociaux

Les ransomwares sont une forme de logiciel malveillant qui permet aux cybercriminels de bloquer l'accès à votre PC ou aux fichiers qu'il contient contre une rançon. Ce genre d'attaque est bien plus terrible que celle d'un logiciel espion ou des messages de spam habituels car les escrocs à l'origine des ransomwares peuvent vous extorquer d'importantes sommes d'argent.

Les sites de réseaux sociaux offrent la matière première parfaite pour les logiciels malveillants de ces escrocs puisqu'ils fournissent un très grand nombre de victimes potentielles à cibler. Voici quelques astuces pour vous éviter de figurer dans les statistiques des victimes de ransomwares.

Comment fonctionnent les arnaques des ransomwares sur les réseaux sociaux

L'an dernier, environ 70 % des arnaques sur les réseaux sociaux ont été partagées directement par les utilisateurs avec leurs amis et leurs contacts.* La raison est toute simple : les gens sont plus susceptibles de cliquer sur un lien ou de télécharger un logiciel recommandé par une personne qu'ils connaissent.

Voici ce qui se passe le plus souvent : vous voyez une nouvelle publication de votre amie Emilie. Elle dit « Regarde ça ! C'est trooooop drôle ! » Emilie est une personne pleine d'humour, alors naturellement vous cliquez sur le lien. Il ouvre peut-être une pièce jointe à un courrier électronique ou vous dirige vers un site. Après avoir cliqué sur le lien, le logiciel malveillant se télécharge secrètement sur votre périphérique.

Plus tard, lorsque vous allumez votre PC ou appareil mobile, un écran s'affiche exigeant une rançon contre le déblocage de vos fichiers. Ce message peut prendre l'apparence d'une fausse notification envoyée par une autorité compétente pour vous pousser à verser les fonds immédiatement.

Ça alors ! Vous ne saviez pas que vous aviez enfreint la loi. Que faire ?

Astuces pour éliminer les arnaques des ransomwares sur les réseaux sociaux

Tout d'abord, vous n'avez enfreint aucune loi contrairement aux voleurs qui ont monté cette arnaque.

Le message reçu de votre amie sur les réseaux sociaux ne provenait vraisemblablement pas d'elle. Il est probable qu'il y ait eu usurpation, autrement dit tout porte à croire que cela provient d'une personne X. Contacter votre amie, sans répondre directement au message en question, est une façon de le découvrir.

N'oubliez pas que votre amie a peut-être envoyé le message mais que les cybercriminels utilisent peut-être la manipulation sociale pour pousser les gens à faire leur sale boulot à leur place.

Voici quelques mesures proactives à prendre dès maintenant :

  • Ne téléchargez et n'exécutez jamais aucun fichier à partir de ces liens.
  • Mettez régulièrement à jour votre navigateur et votre système d'exploitation, et évitez les téléchargements depuis des sources douteuses.
  • Effectuez chaque jour des sauvegardes de vos fichiers et enregistrez-les à la fois sur site sur un ou deux disques durs externes et hors site dans une solution de stockage sécurisé dans le cloud.
  • Le plus important : ayez toujours un logiciel de sécurité complet qui vérifie les liens sur les réseaux sociaux avant que vous ne cliquiez dessus.

Disons que vous êtes prudent mais vous, ou votre amie, avez toujours un problème de ransomware à régler. Que faire alors ? Ne payez pas « l'amende », sous aucun prétexte. Les autorités ne vous enverraient jamais une notification comme le scénario mentionné ci-dessus, et même si vous versiez la rançon, rien ne garantit vraiment que les hackers débloqueront vos fichiers ou votre périphérique. Ils ont reçu leur argent, plus rien ne compte.

Étapes à suivre si vous êtes victime d'un ransomware :

  • Norton propose des outils gratuits pour vous aider à identifier et éliminer ces menaces. Téléchargez les outils Norton Power Eraser et Norton Bootable Recovery Tool.
  • Amenez votre appareil chez un prestataire de services informatiques près de chez vous. Il s'agit d'une arnaque très courante, il la connaît certainement déjà et peut vous proposer des solutions.
  • Au pire, si vous avez sauvegardé vos fichiers, vous pouvez toujours démonter et remplacer le disque dur de votre ordinateur et recharger vos sauvegardes. Une fois encore, ne payez pas la rançon car vous pourriez recevoir encore plus d'arnaques à l'avenir.

Il est amusant de visionner et de partager des vidéos de chats et des mèmes sur les réseaux sociaux, mais n'oubliez pas que ces sites sont aussi un paradis pour les cybercriminels et les arnaques telles que les ransomwares. Jouez la carte de la sécurité et protégez-vous des hackers. Commencez dès aujourd'hui à appliquer ces conseils.


Exclusion de responsabilité et références :
Symantec Corporation, leader mondial de la cybersécurité, aide les organisations, les administrations et les particuliers à protéger leurs données les plus importantes, où qu'elles se trouvent. Plus de 50 millions de personnes, dont des familles, s'en remettent à Norton et à la plate-forme de sécurité numérique complète LifeLock pour assurer la protection de leurs informations personnelles, de leurs appareils, de leurs réseaux domestiques et de leur identité.

© 2018 Symantec Corporation. Tous droits réservés. Symantec, le logo Symantec, le logo en forme de coche, Norton, Norton by Symantec, LifeLock et le logo Lockman sont des marques commerciales ou des marques déposées de Symantec Corporation ou de ses filiales aux États-Unis et dans d'autres pays. Firefox est une marque commerciale de Mozilla Foundation. Google Chrome est une marque commerciale de Google, Inc. Mac, iPhone et iPad sont des marques commerciales d'Apple Inc. Microsoft et le logo Windows sont des marques commerciales de Microsoft Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Le robot Android est une reproduction ou une modification de l'œuvre créée et partagée par Google et doit être utilisé en accord avec les conditions décrites dans le contrat d'attribution Creative Commons 3.0 Attribution License. Les autres noms peuvent être des marques commerciales de leurs propriétaires respectifs.