SkipToMainContent

Mobile

Les cinq premières menaces de sécurité mobile contre lesquelles vous pouvez vous protéger


Rédigé par un(e) employé(e) de NortonLifeLock

Saviez-vous que chaque année, le nombre de menaces auxquelles fait face votre téléphone ne cesse d'augmenter ? En effet, le nombre de nouveaux types de malwares mobiles a augmenté de 54 % entre 2016 et 20171.

Mais ce n'est pas la seule mauvaise nouvelle.

Une fois votre téléphone piraté, vos autres appareils peuvent facilement devenir les prochaines cibles s'ils sont connectés. Cela est dû au fait que votre sécurité en ligne générale se mesure au maillon le plus faible de votre chaîne d'appareils connectés. Les malwares peuvent se propager de votre téléphone piraté à votre tablette ou à un autre appareil mobile via le réseau.

Voici les cinq principales menaces de sécurité mobile et comment vous pouvez contribuer à vous en protéger.

1. Madwares et spywares

Madware est l'abréviation de « logiciels publicitaires mobiles » (provenant de l'anglais « mobile adware »). Il s'agit d'un script ou d'un programme installé sur votre téléphone, souvent sans votre consentement. Sa mission ? Recueillir vos données afin de mieux vous cibler avec des publicités. En plus de cela, les madwares sont souvent joints à un spyware. Le spyware collecte des données vous concernant en fonction de votre utilisation d'Internet et les transmet à un tiers. Ces données sont ensuite achetées et utilisées par des entreprises pour vous envoyer des publicités. Toutefois, être soumis à davantage de publicités est le cadet de vos soucis lorsqu'il est question de spywares. Les spywares collectent également des informations sur votre localisation, votre utilisation d'Internet et même vos contacts. Cela pose un problème non seulement pour vous mais aussi pour tout votre entourage.

2. Virus et chevaux de Troie

Les virus et chevaux de Troie peuvent aussi attaquer vos appareils mobiles. Ils sont généralement joints à ce qui semble être des programmes légitimes. Ils peuvent ensuite pirater votre appareil mobile et extraire les informations qu'il contient ou auxquelles il a accès, comme vos informations bancaires. Les virus et les chevaux de Troie sont également connus pour envoyer des SMS surtaxés qui peuvent vous coûter cher.

3. Téléchargements non sollicités

Les téléchargements non sollicités désignent tous les malwares installés sur votre appareil sans votre consentement. Si vous visitez un site web malveillant ou ouvrez un message électronique malveillant, vous pouvez être exposé à un téléchargement non sollicité qui installe automatiquement un fichier malveillant sur votre appareil mobile. Il peut s'agir de n'importe quel fichier : d'un logiciel publicitaire à un malware, en passant par un spyware ou un programme bien plus malveillant, tel qu'un bot, qui pourrait utiliser votre téléphone pour effectuer des tâches malveillantes.

4. Exploits de navigateur

Les exploits de navigateur tirent parti des failles de sécurité connues dans votre navigateur mobile. Les exploits de navigateur nuisent également aux autres applications qui fonctionnent avec votre navigateur, telles que les lecteurs PDF. Si vous voyez que la page d'accueil ou la page de recherche de votre navigateur mobile a changé de façon inattendue, cela peut être le signe que vous avez été victime d'un exploit de navigateur.

5. Applications de phishing et de grayware

Les applications de phishing sont une nouvelle interprétation d'un vieux modèle. Par le passé, les criminels envoyaient des messages électroniques qui semblaient provenir d'une source fiable. Ils demandaient des informations personnelles telles que votre mot de passe en espérant que vous auriez suffisamment confiance pour répondre. Les applications de phishing sont conçues pour ressembler à de véritables applications et il peut être encore plus difficile de voir la différence sur l'écran plus petit d'un appareil mobile. Ces fausses applications collectent en secret les informations que vous saisissez : mots de passe, numéros de compte et plus encore.

Les applications de grayware ne sont pas totalement malveillantes mais elles peuvent poser problème car elles exposent souvent la vie privée des utilisateurs à des risques. En effet, Symantec a découvert que 63 % des applications de grayware divulguent le numéro de téléphone de l'appareil affecté et que 37 % indiquent l'emplacement de l'appareil.1

Comment vous protéger des menaces de sécurité mobile ?

Les menaces de sécurité mobile peuvent intimider, mais voici six mesures que vous pouvez prendre pour vous en protéger.

  1. Maintenez vos logiciels à jour. Seuls 20 % des appareils Android utilisent la nouvelle version du système d'exploitation et seuls 2,3 % utilisent sa dernière version1. Tout sur votre appareil, de votre système d'exploitation à vos applications de réseaux sociaux, constitue une passerelle potentielle que les pirates informatiques peuvent utiliser pour compromettre votre appareil mobile. Garder les logiciels à jour garantit une protection contre la plupart des menaces de sécurité mobiles.
  2. Choisissez une sécurité mobile fiable. Tout comme les ordinateurs, vos appareils mobiles ont besoin d'une sécurité en ligne. Veillez à sélectionner des logiciels de sécurité mobile auprès d'un fournisseur ayant une bonne réputation et n'oubliez pas de les maintenir à jour.
  3. Installez un pare-feu. La plupart des téléphones mobiles n'ont pas de protection pare-feu intégrée. L'installation d'un pare-feu peut vous apporter une protection bien plus efficace contre les menaces numériques et vous aider à protéger votre confidentialité en ligne.
  4. Utilisez toujours un code d'accès sur votre téléphone. N'oubliez pas qu'une perte ou le vol physique de votre appareil mobile peut également compromettre vos informations.
  5. Téléchargez des applications sur les boutiques d'applications officielles. Les boutiques Google Play Store™ et App Store® vérifient les applications qu'elles vendent tandis que les boutiques d'applications tierces ne le font peut-être pas toujours. Acheter vos applications auprès de boutiques connues n'est pas une garantie que vous ne serez jamais victime d'une application malveillante mais cela réduit vos risques.
  6. Lisez toujours le contrat d'utilisateur. Avant d'installer une application, prenez toujours connaissance des conditions d'utilisation. Les personnes qui propagent des graywares misent sur le fait que vous ne lisez pas les conditions de service et autorisez leurs logiciels malveillants à entrer dans votre appareil.

En prenant simplement quelques précautions relevant du bon sens, vous pouvez vous protéger contre les madwares et d'autres menaces de sécurité mobile.

Cliquez ici pour découvrir comment Norton™ Mobile Security peut aider à protéger vos smartphones et vos tablettes contre les menaces numériques, telles que les applications à risque et autres menaces.

Exclusions de responsabilité et références :

1 Symantec, « 2018 Internet Security Threat Report », mars 2018, page 52.

Norton by Symantec devient Norton LifeLock. La protection contre l'usurpation d'identité LifeLock™ n'est pas disponible dans tous les pays.

Copyright © 2020 NortonLifeLock Inc. Tous droits réservés. NortonLifeLock, le logo NortonLifeLock, le logo en forme de coche, Norton, LifeLock et le logo Lockman sont des marques commerciales ou des marques déposées de NortonLifeLock Inc. ou de ses filiales aux États-Unis et dans d'autres pays. Firefox est une marque commerciale de Mozilla Foundation. Android, Google Chrome, Google Play et le logo Google Play sont des marques commerciales de Google, LLC. Mac, iPhone, iPad, Apple et le logo Apple sont des marques commerciales d'Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d'autres pays. App Store est une marque de service d'Apple Inc. Alexa et tous les logos associés sont des marques commerciales d'Amazon.com, Inc. ou de ses filiales. Microsoft et le logo Windows sont des marques commerciales de Microsoft Corporation aux États-Unis et dans d'autres pays. Le robot Android est une reproduction ou une modification de l'œuvre créée et partagée par Google et doit être utilisé en accord avec les conditions décrites dans le contrat d'attribution Creative Commons 3.0 Attribution License. Les autres noms peuvent être des marques commerciales de leurs détenteurs respectifs.